A la Cop 21, Fabius plaide pour la transparence et la différenciation (vidéo)

Publié le 08/12/2015 à 12H03
Le président de la cop 21 a ouvert hier, 7 décembre, le premier comité de Paris, synthétisant les travaux de 4 groupes de facilitateurs et facilitatrices pour parvenir à un accord mondial.   

Il fut question de transparence et de flexibilité des points de vue pour améliorer le texte ainsi que la differenciation des chemins pour y arriver. Les pays developpés disent vouloir etre des chefs de file pour tirer le monde vers le haut.
Il doit y avoir un equilibre sur adaptation et appui en fonction des pays.
Les pays partent de point de depart différents.

C'est la même chose pour le financement. Il n'y aura pas d'autres obligations pour les pays en voie de developpement, mais plutot des encouragements.
Concernant le thème de l'ambition, les consultations d'aujourd'hui ont premis d'explorer les sujets de compromis: cadrage des références, objectif acceptable, rdv tous les 5 ans pour faire le point et donner des assurances aux pays les plus fragiles, actualiser les calendriers pour l'attenuation.
Les tendances se degagent: bcp de pays sont d'accord pour les 1,5 degres mais en y allant de façon equitable.
L'objectif doit etre qualitatif et quantitatif sur le decarbonage de l'economie, l'emission zéro GES, sans que cela soit un fardeau pour les pays. 
Le rdv tous les 5 ans semble acquis.

12356830 10207918760997924 4613697526949256378 o           

 

12341236 10207918812119202 6534082023553624178 n