La CFDT manifeste devant chez Laumaillé

Publié le 02/04/2015 à 12H25
Métallurgie 65

Mardi, en fin de journée, un groupe de syndicalistes CFDT s'est réuni devant la société Laumaillé, parc des Pyrénées à Ibos, en soutien à deux de leurs camarades visés par une procédure de licenciement. «C'est quand même étonnant, les deux salariés, Laurent Auzard et Stéphane Baron, qui travaillent là depuis 3 ans, se sont syndiqués récemment et ils ont fait remonter des choses qui ne plaisaient pas à la direction», résume Bernard San Vicente, délégué de la section métallurgie de la CFDT. «Ils ont notamment relevé des manquements au code du travail en matière de sécurité, mais aussi en terme des temps de travail : il n'y a pas de badgeuse et les heures supplémentaires ne sont pas payées. C'est à partir de là qu'ils ont été dans le viseur et la direction a entamé une procédure de licenciement pour ces deux salariés. Dont l'un est délégué du personnel, et il faut donc l'accord de l'inspection du travail. Mais la cerise sur le gâteau, c'est que la direction dit que ce sont des licenciements économiques, mais lors de leur entretien préalable au licenciement, la direction leur a dit qu'elle les prendrait sûrement en intérim, car ils ont des compétences très spécifiques. On comprend bien que la manœuvre vise donc à simplement les écarter, parce que ce sont des empêcheurs de tourner en rond.»