L'Asseco CFDT LR engage un recours contentieux contre la Gare TGV Montpellier Sud et appelle à souscription

Publié le 21/06/2015 à 15H41
Gare TGV Montpellier Sud de France à La Mogère : Une gabegie financière géante ! Conférence de presse : lundi 22 janvier 2015 à la brasserie du Dôme à Montpellier (10h30)

 L'asseco CFDT Languedoc-Roussillon dénonce le projet de gare TGV Montpellier Sud :

  • par son lieu aberrant d'implantation: sur une zone partiellement inondable, à plus de 30 mn de tram (ligne à prolonger, 50 M€) du centre ville où se situe la gare desservie par TER et Trains d'Equilibre du Territoire,  et non à l'intersection  de la ligne classique côté Sète pour un vrai pôle de correspondances quai à quai le jour lointain où la gare Saint Roch serait saturée par une forte croissance du trafic voyageurs  
  • par son montage financier : partenariat public privé (PPP) choisi  au seul profit de spéculateurs immobiliers entraînant des surcoûts pour les usagers du train et un gaspillage d'argent public au détriment des contribuables (près de 35 M€ d'investissement sur 150 à charge de la région) .
  • par son déni de démocratie : 770 personnes ou organismes ont exprimé leurs désaccords durant l'enquête publique et 11 seulement ont émis des observations favorables au site de La Mogère.


C'est pourquoi l'ASSECO CFDT LR, qui, dans la ligne du cahier d'acteurs adopté en mai 2009 à l'unanimité du bureau de l'URI, travaille en lien avec la Coordination Régionale Interassociative LNMP et avec le Collectif contre une deuxième gare TGV à la Mogère,  a engagé dans un premier temps le 10 avril 2015, un recours gracieux contre le décret d'approbation du partenariat public-privé pour la réalisation et la gestion de cette gare.

Suite au rejet tacite de ce recours, l'ASSECO CFDT LR doit a présent porter ce différend devant la justice administrative pour demander l'annulation de ce PPP signé pour une réalisation précipitée de cette gare sur une localisation contraire aux préconisations de la Cour des Comptes, et revenir au projet initial :  un raccordement  à proximité de Saint Brès prévu à l'origine du projet et permettant de relier le contournement Nîmes Montpellier au Pôle d'Echanges Multimodal de Montpellier Saint Roch, récemment rénové et en capacité d'accueillir la hausse prévisible (revue à la baisse) du trafic voyageurs pendant au moins une décennie, tant que la ligne nouvelle  Montpellier Perpignan ne sera pas bouclée.

Un appel à soutien par souscription


L'AG ASSECO CFDT LR réunie le 16 juin 2015  a  unanimement officialisé l'engagement de passage du recours amiable au recours contentieux avec un financement mutualisé par souscription dédiée sur internet lancée en partenariat avec 2 autres associations : Attac Montpellier (menant de concert un recours similaire) et Agir pour l'Environnement, qui avait soutenu la mobilisation lors de l'enquête publique


Pour minimiser les coûts, c'est un avocat choisi  d'un commun accord: Maître Maxime Rosier, du cabinet CGCB & Associés, qui nous représentera devant le juge administratif.


Pour en  savoir davantage …voir : http://asseco.cfdt.langrous.free.fr/actions/transport.html
Carte explicative interactive et multiples documents…voir le site : http://garetgv.free.fr/carte/
Pour participer à cette souscription …voir : http://citizencase.org/
Merci par avance de vos soutiens (avec reçu pour dons fiscalement déductibles à 66%) à cette action