A LA RENCONTRE DES SAISONNIERS DES PYRENEES ORIENTALES...

Publié le 30/07/2015

Une petite équipe (10 salariés et retraités) certes mais motivée et enthousiaste, munie de l'équipement du parfait militant : livret du saisonnier 2015, tee-shirt, sacs CFDT ...

Et une bonne feuille de route :

Exploitations agricoles sur la commune de Palau del Vidre en pleine période de cueillette des fruits

Campings entre Sorède et Argelès sur mer

Port d'Argelès avec pour cible les restaurants et les bars juste avant le coup de feu de midi.

 

Globalement, l'accueil a été bon tant de la part des salariés que des patrons, parfois réticents mais toujours courtois pour ceux qui assurent un bon dialogue social dans leur entreprise, les autres préférant ne pas nous rencontrer directement mais laissant ce soin à leur épouse collaboratrrice voire à un salarié permanent.

1 b

Notre constat dans l'agriculture, c'est une tendance encore plus forte à l'embauche de salariés espagnols, portugais ou hispanisants, venus d'Amérique du Sud, les patrons nous expliquant que la plupart d'entre eux ont la double nationalité, espagnole et péruvienne ou colombienne, que beaucoup vivent de plus en plus entre l'Espagne et la France, ce que certains salariés nous ont confirmé dans un français impeccable.

Pour les Sud-américains, les militants parlant espagnol ont pu établir le dialogue avec des salariés craintifs, mais qui tous marqué leur satisfaction de rencontrer des militants soucieux de leur vie au travail.

Même impression dans les cafés et les restaurants où les salariés n'osent pas formuler leurs difficultés explicitement mais nous font savoir que nos campagnes sont une sécurité pour eux ; c'est le gage qu'ils ne sont pas seuls face à leurs employeurs qui savent que la CFDT a toujours un œil vigilant sur le respect du droit du travail.

27b

D'ailleurs une recrudescence des appels de saisonniers à l'UD des PO, en amont de la saison et pendant la saison, prouve bien, s'il en était besoin, que nos actions sont essentielles même si nous ne faisons pas moisson d'adhésion sur ce terrain.

Le point le plus négatif reste sûrement le logement : nous avons constaté pour les salariés espagnols et sud-américains en particulier, la présence de caravanes ou mobilhommes totalement vétustes dans certaines exploitations agricoles.

 Merci aux syndicats Santé-sociaux 66, S3C, Interco 66 et UTR 66 pour leur implication au service des salariés saisonniers.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS